À la rencontre de Juliette Courty-Garnier, Responsable Marketing chez Exaegis

Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook
Entretien avec Juliette Courty-Garnier, Responsable Marketing d'Exaegis : Nous apportons une attention toute particulière à la proximité avec nos clients...

#JaimeLaCom

Après plusieurs années passées en agence de communication, où mes missions principales étaient d’accompagner mes clients au quotidien et de contribuer à leurs stratégies marketing, j’ai intégré la société Exaegis en tant que Responsable Marketing. Depuis 5 ans, je m’applique à mettre en avant les offres et la proposition de valeur d’Exaegis, à renforcer sa visibilité et sa notoriété et à mettre en place un dispositif optimal de génération de leads pour toutes nos activités. Membre du CMIT depuis 2019 / Profil LinkedIn : Juliette Courty-Garnier | LinkedIn.

Au sein de votre organisation, quels sont les enjeux et les objectifs prioritaires du service Mkg/Com ?

L’objectif prioritaire du service Marketing est de transmettre des leads qualifiés au service commercial, afin de contribuer au développement d’Exaegis. Pour y parvenir, cela passe par la mise en œuvre de toutes les bonnes pratiques de génération de leads, avec la mise en place d’un plan d’acquisition de prospects par canaux. La qualité du contenu marketing produite est primordiale. Ainsi que l’identification des « douleurs » de chacune de nos cibles pour leur transmettre la solution la plus adaptée à leurs besoins.

En parallèle (et même si cela est étroitement lié), nous avons également des enjeux très forts de visibilité, pour faire connaître nos solutions et expertises à tous les prestataires de la tech désireux de collaborer en toute confiance avec des grandes entreprises et administrations.

La question de l’alignement du business entre les commerciaux et la communication est-elle importante pour vous ?

Depuis 1 an, l’alignement du business entre les commerciaux et la communication est devenu primordial chez Exaegis. Au fil du temps, nous avons réalisé qu’il était nécessaire de bloquer des créneaux fixes et très réguliers pour améliorer l’efficacité de notre objectif commun : le développement de notre entreprise.

En plus des réunion Marcom organisées chaque mois, nous avons mis en place une réunion hebdomadaire de 30 min tous les lundis matin, afin de faire le point sur les réalisations de la semaine passée et celles de la semaine à venir. De ces échanges naissent des actions de communication et des contenus marketing plus impactants et adaptés, qui collent davantage avec les besoins de nos prospects et clients. Cette collaboration permet également de :

  • diffuser un certain nombre d’informations (signature de nouveaux contrats, besoins divers etc.),
  • mieux qualifier les leads,
  • mieux cerner les attentes de nos cibles et donc,
  • optimiser les performances à la fois commerciales et marketing.

Comment mesurez-vous le succès d’une campagne ? Quels sont les indicateurs que vous regardez ? Quels sont ceux demandés par votre Direction ?

Chez Exaegis, nous maintenons le rythme d’une campagne de communication par semaine (diffusée alternativement à chacune de nos cibles). A force de mesurer l’efficacité de nos différents envois, nous avons constaté qu’on ne pouvait pas attendre les mêmes résultats en fonction de la cible et de la solution/expertise mise en avant. Nos objectifs quantitatifs différent donc selon le type de communication et la cible adressée mais dans tous les cas, les indicateurs contrôlés avec les équipes commerciales et la direction sont les suivants : taux d’ouverture, taux de clics des call-to-action, taux de téléchargement d’information, taux de demande de contacts, taux d’augmentation du trafic internet et taux de désabonnement. Les leads identifiés après chaque diffusion sont par la suite qualifiés et transmis aux forces de vente.

Comment la crise sanitaire a-t’elle changé la relation client ?

Nous qui apportions une attention toute particulière à la proximité avec nos clients et aux rencontres physiques, nous avons dû stopper purement et simplement ces pratiques pour nous concentrer exclusivement sur les « échanges virtuels ». La crise sanitaire a donc considérablement modifié la nature de nos échanges.

Dans un premier temps, cela s’est traduit par l’organisation de nombreux webinaires, afin de garder le contact et de diffuser de l’information de la façon la plus interactive possible. Par la suite, nous avons fait en sorte d’optimiser notre parcours clients sur notre site internet, afin de faciliter les échanges et la collecte d’information. Notre présence sur les réseaux sociaux a également été renforcée, ainsi que la fréquence de diffusion de nos différentes campagnes. L’objectif étant de rester présents et en contact permanent avec nos clients, le tout dans un climat de confiance.

Principal point négatif de cette virtualisation ? La difficulté pour se démarquer.

Exemple : depuis la crise, les webinaires se sont multipliés mais pas forcément les créneaux disponibles pour y participer. Organiser un webinaire pour organiser un webinaire est inutile. Seuls les contenus les plus intéressants et novateurs ont de la place pour capter l’attention et le temps des participants.

Principal point positif de cette virtualisation ? La possibilité d’engager un contact quasi permanent, à travers une plus grande automatisation des processus d’échange.

Si vous aviez un message à faire passer aux Directeurs Marketing ou Communication, quel serait-il ?

Rien de tel que d’échanger avec ses pairs pour partager les bonnes pratiques à mettre en place pour atteindre ses objectifs. L’expérience des uns contribuera aux succès des autres et ainsi de suite !

Marc Michiels

Marc Michiels

Rédacteur en chef : Donner la parole à l’autre sous la forme d’une tribune, une interview est en quelque sorte se donner à lire, comme une part de vérité commune… / Retrouvez-moi sur LinkedIn

Vous aimerez aussi

S’inscrire aux alertes de Culture RP, c’est s’assurer de ne rien perdre de l’information mise à disposition sur notre blog.