ISG : Osez les Mondes !

Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook
Interview Nadine SZYF-BELEY, Directeure Déléguée ISG : Découvrir, oser, construire : l’état d’esprit ISG se résume très simplement...

#JaimeLaCom

Les communicants doivent savoir anticiper les nouvelles tendances et stimuler la politique d’innovation en orientant les projets de développement du comité de direction. Le dircom d’aujourd’hui et de demain doit être en mesure de contribuer activement à la définition et à l’implémentation de la stratégie de l’entreprise. Il est aujourd’hui un pont entre la stratégie et l’opérationnel. 

Nadine SZYF-BELEY, Directeure Déléguée ISG.

Quelles sont les valeurs, l’ADN et l’importance de l’international pour l’école ?

L’ISG est une business school sans frontières : l’ISG c’est en premier lieu la découverte de l’écosystème de l’entreprise, mais aussi et avant tout de  tourner le regard des étudiants vers le monde dans sa globalité, mettre l’international à portée de main. S’affirmer avant tout comme l’école qui ouvre les portes, voilà notre ADN.

Se révéler citoyen du monde, apprendre à agir, créer et avancer chacun, et ensemble, des valeurs fortes qui nous animent et que nous attachons à transmettre, à faire en sorte que l’apprenant se les approprie et les vive via de multiples expériences en phase à chaque étape de son projet. Bref développer le goût de l’aventure, amorcer le virage de la mondialisation, aller chercher des pistes d’inspiration, de business.

Baromètre : Marketing de l’engagement, nouvelle stratégie de marque ?
Lire le Livre Blanc

Comment vous êtes-vous organisé depuis un an pour assurer l’ensemble des cours ? Et quels ont été vos succès d’organisation ?

Découvrir, oser, construire : l’état d’esprit ISG se résume très simplement avec une conviction partagée par tous les alumni : la culture du succès et la force du réseau. 

Assurer la continuité, mode hybride, distanciel, présentiel, garantir la relation de proximité, gérer le présent et préparer l’avenir : la mobilisation a été de mise. L’ISG, s’est engagé depuis plus d’un an dans une démarche volontaire d’accompagnement et d’immersion sociétale, environnementale et solidaire 

ISG a créé le projet Planète Solidaire afin de proposer aux entreprises le soutien et la créativité de nos étudiants et essentiellement dans les secteurs des métiers de bouche, agroalimentaire, retail et restauration, hôtellerie, media, tourisme, événementiel.

l’ISG a à cœur de favoriser la prise de conscience des apprenants face à la réalité du monde du business et d’apporter aux entreprises la créativité, l’esprit entrepreneurial et le gout de l’innovation de nos étudiants. Bref ce qui fait l’ADN de l’ISG depuis 50 ans. 

Les interventions du Labo organisent la recherche et le savoir autour du Management, de la sociologie des organisations, mais aussi de sa transmission. Parlez-nous de vos différents programmes !

Une business school, 7 programmes, dont 4 programmes post Bac pour répondre au projet de chacun.

Avec le parcours PGE, l’apprenant fait le choix de la culture Grande École et du triptyque managériale, entrepreneurial, digital/innovation.

Le Bachelor Management International s’adresse à celui ou celle qui se projette d’emblée dans un univers international, qui veut vivre à l’anglo saxonne et son parcours dans un campus riche de diverses nationalités. 

Le Bachelor of Business Administration BBA ouvre grand les portes du business international, met le monde du management multiculturel à portée de main. 

Enfin, le programme Business and Management propose une immersion dans le monde de l’entreprise par l’expérimentation des métiers, des fonctions, des secteurs. Une véritable immersion pro-active pour trouver sa voie, sa filière de prédilection et se spécialiser en second cycle selon son appétence.

Baromètre : Marketing de l’engagement, nouvelle stratégie de marque ?
Lire le Livre Blanc

Nous avons la volonté de favoriser l’expérimentation, l’hybridation des compétences, le mariage de la tech et du business. Et c’est pourquoi nous développons chaque jour un peu plus des projets avec les campus créatifs et numériques du Groupe IONIS. L’acquisition d’une double compétence est essentielle aujourd’hui.

Par ailleurs, nous encourageons la mobilité. En effet, le choix évolue, se murit et c’est pourquoi nous mettons en place des ponts, des passerelles entre les programmes.  

En un mot, je choisis ma voie et ce n’est pas ma voie qui détermine ma vie. 

Dans sa grande majorité les Directeurs Marketing et Directeurs Communication affirment qu’une entreprise se doit d’avoir un rôle sociétal et/ou environnemental. La mise en œuvre d’une stratégie d’engagement est-elle une véritable transformation de l’entreprise selon vous ? Et si oui comment l’école aborde cette question avec vos étudiants ? 

Faire de l’ISG la business school de la confiance et de la relation humaine afin d’assurer l’interaction entre les apprenants en dernière année et les entreprises à l’heure où le marché de l’emploi vit un ralentissement, et favoriser l’émergence de graines d’entrepreneurs est un engagement fort avec de beaux projets comme Planète Solidaire, ambition consulting.

Ainsi les étudiants mettent leur savoir au service de projets tels que le projet Dark Kitchen Hubert à la campagne, et/ ou le concours européen d’élégance automobile et éco-mobilité au cours duquel les nouveaux usages et les enjeux de l’Eco-Mobilité seront mis en exergue.  

Nous faisons de l’innovation responsable un moteur de la pédagogie, du savoir être et du savoir faire des étudiants et militons en faveur de l’inclusion avec la création d’un MBA économie sociale, collaborative et RSE. Un cursus qui intègre le développement durable comme un gage de croissance, le digital comme une technologie permettant d’améliorer la gestion de l’énergie, des ressources et du transport, la performance Extra-Financière un gage de résilience.

L’ISG revendique sa position de Laboratoire d’innovation sociale et solidaire.

Baromètre : Marketing de l’engagement, nouvelle stratégie de marque ?
Lire le Livre Blanc

Quelle est votre analyse de l’évolution des métiers de la communication ces dernières années ?

Non la communication ce n’est pas un secteur bouché mais il s’agit aujourd’hui avant tout de former les profils qui sauront relever les nouveaux défis d’une marque et développer de nouveaux territoires de marque.

Les communicants doivent savoir anticiper les nouvelles tendances et stimuler la politique d’innovation en orientant  les projets de développement du comité de direction. Le dircom d’aujourd’hui et de demain doit être en mesure de contribuer activement à la définition et à l’implémentation de la stratégie de l’entreprise. Il est aujourd’hui un pont entre la stratégie et l’opérationnel.

Comment ? En concevant  la stratégie de marque de l’entreprise.

Il joue un rôle de conseil sur l’évolution de l’identité et du positionnement de marque en interne et en externe. Des nouveaux métiers apparaissent et au centre émerge celle ou celui qui se révèle comme un bon créateur de contenus, qui possède la magie du verbe et sait traduire le story telling de la marque. De l’éditorial à la vidéo, les RP 4.0, l’événementiel digitalisé, savoir utiliser tous les leviers numériques est un must have. 

Nous sommes à l’ère du marketing d’influence. 

D’autre part, les métiers de la communication doivent s’engager et donner des preuves de l’engagement de la marque qu’ils servent en travaillant, à partir de valeurs claires et de principes d’actions affirmés et mettre en action une communication qui a du sens.


Bio : Femme de changement et de réputation

Directeure Déléguée en charge du Développement de Groupes d’écoles de commerce (ISG) et création d’écoles du digital depuis 7 ans, et auparavant Directeur Marketing et communication international (Veolia, BNP PARIBAS, TNS et Kantar ). J’accompagne depuis plus de 15 ans des entreprises dans l’optimisation de leur marque, la maîtrise de leur réputation, et le développement de leur influence. J’ai affirmé un savoir-faire dans l’analyse et le pilotage des nouveaux usages des marques, l’animation de réseaux, et l’accompagnement au changement lié à la transformation digitale dans des entreprises internationales et des environnements matriciels.

Ce qui m’intéresse ou m’interpelle : la création de marque, la digitalisation des cultures et  œuvrer quotidiennement dans des univers très opérationnels. J’ai mis en place des campagnes de médiatisation et accompagné le changement de culture en interne dans des organisations complexes internationales multiculturelles . J’ai aussi initié des stratégies de déploiement de contenu et mis le relationnel au cœur du dispositif de communication.

Mes passions : le théâtre et la randonnée glaciaire : se surpasser, se projeter, fédérer et embarquer.

Marc Michiels

Marc Michiels

Rédacteur en chef : Donner la parole à l’autre sous la forme d’une tribune, une interview est en quelque sorte se donner à lire, comme une part de vérité commune… / Retrouvez-moi sur LinkedIn

Vous aimerez aussi

S’inscrire aux alertes de Culture RP, c’est s’assurer de ne rien perdre de l’information mise à disposition sur notre blog.