Stratégie de communication de l’ATIBT : égalité du commerce du bois et gouvernance forestière

Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook
Interview Bertrand Faucon, Fondateur de l’agence de conseil en marketing Stratémark et Référent marketing du programme Fair&Precious mis en œuvre par l'ATIBT : Promouvoir une filière bois tropicaux légale et durable.

#JaimeLaCom

L’ATIBT promeut le développement d’une industrie durable, éthique et légale des bois tropicaux en tant que ressource naturelle et renouvelable, essentielle au développement socio-économique des pays producteurs. A un moment ou l’économie durable de nos ressources est devenu plus que nécessaire, certains acteurs ont su développer une gestion durable et responsable des forêts tropicales. Culture RP a voulu en savoir plus sur cet écosystème dont l’importance n’est plus à démontrer mais à accompagner pour que ces bonnes pratiques puissent germer dans d’autres filières. Nous avons donc demandé à Bertrand Faucon, Fondateur de l’agence de conseil en marketing Stratémark et Référent marketing du programme Fair&Precious mis en œuvre par l’ATIBT de nous éclairer !

L’ATIBT vise à servir l’industrie des bois tropicaux, de la forêt au consommateur final, quelles sont ses missions et pour quels engagements ?

L’ATIBT a pour objectif de promouvoir une filière « bois tropicaux » légale et durable.
Son action s’inscrit dans le temps, en partenariat avec les professionnels, les populations autochtones, les États, les standards de gestion durable des forêts FSC et PEFC-PAFC, les ONG de conservation…
La préservation des forêts naturelles est un enjeu environnemental, social et économique, en particulier dans le Bassin du Congo.

Face au péril de la déforestation (besoins en bois des populations, conversion en terres agricoles ou en plantation mon-essence), la gestion des durables des forêts apporte le meilleur compromis en préservant la biodiversité, en prélevant moins de bois que l’accroissement naturel et en apportant un développement économique et social dans les forêts certifiées et en périphérie.

Contrairement à ce qui se pratique en Europe avec des coupes claires régulières, il faut savoir qu’un gestionnaire forestier membre du collectif Fair&Precious, abat seulement 1 à 2 arbres à l’hectare durant la totalité d’une durée de rotation, soit 25 à 30 ans.

En outre ces entreprises certifiées FSC ou PEFC-PAFC protègent les arbres sacrés, développent des programmes de lutte contre le braconnage et apporte de nombreux services aux populations locales en matière de santé, d’éducation, d’accès à l’eau, d’habitat…

Enfin l’ATIBT accompagne le développement local de la filière en encourageant la création d’unités de transformation du bois dans les pays de production.

Quelles sont ses activités et comment le travail de ses adhérents contribuent à faire connaître ses enjeux métiers ?

L’ATIBT a à la fois un rôle technique et de représentation de la profession.
Elle est reconnue par tous les acteurs comme le référent en matière de bois tropical.

Elle collabore avec le CIRAD et de nombreux autres organismes scientifiques spécialisés dans la forêt et le bois. Leurs travaux portent notamment sur l’identification et la classification des essences de bois, l’optimisation des plans d’aménagement forestiers, l’évolution des référentiels de certification.
En complément, l’ATIBT représente la filière auprès des États et des organisations internationales (UE, FAO, COMIFAC…). Son rôle consiste tout autant à préserver les forêts qu’à défendre les intérêts des entreprises engagées dans la gestion durable.

Le collectif Fair&Precious est composé de 5 entreprises forestières gérant plus de 5 millions d’hectares de forêts au Gabon, en République du Congo et au Cameroun.
Grâce à la coopération allemande (PPECF-KfW) de nouvelles entreprises sont en cours de certification pour accroitre le nombre d’hectares certifiés FSC ou PEFC-PAFC.

Quelle est la stratégie de communication de l’ATIBT ? Comment s’emploie-t-elle ?

La stratégie de communication de l’ATIBT s’appuie sur les 10 engagements de Fair&Precious :

  1. Gérer et protéger les forêts pour lutter contre le réchauffement climatique.
  2. Préserver la ressource forestière en récoltant moins que l’accroissement naturel.
  3. Développer les connaissances sur la biodiversité pour faciliter le repeuplement des espèces.
  4. Assurer le maintien de l’espace vital de la faune.
  5. Mettre en place des programmes de lutte contre le braconnage.
  6. Contribuer au bien-être des populations, en leur facilitant l’accès à l’éducation, aux soins et au logement.
  7. Stimuler l’économie des pays producteurs en valorisant la forêt et en privilégiant la transformation locale du bois.
  8. Mettre en place des formations aux métiers de la forêt et du bois.
  9. Apporter la connaissance technique sur la diversité des essences tropicales et sur leurs usages.
  10. Promouvoir l’achat responsable d’un matériau exceptionnel.

Compte tenu des ressources limitées du programme marketing, la stratégie consiste à s’appuyer essentiellement sur les relations presse, avec l’assistance d’Open2Europe, les réseaux sociaux et l’animation des sites internet.

Par ailleurs, l’ATIBT anime un Think Tank sur l’avenir des concessions forestières et participe à de nombreux rendez-vous en lien avec le bois, la forêt et l’environnement.

L’ATIBT, c’est aussi trois sites : fair-and precious.org, mytropicaltimber.org et timbertradeportal.com. Pourquoi ces trois vitrines et pour quels objectifs ?

Le site fair-and precious.org est destiné à promouvoir, auprès de tous les publics, le modèle de la gestion durable des forêts et les qualités exceptionnelles des bois tropicaux, matériau renouvelable aux qualités naturelles remarquables.

Le site mytropicaltimber.org présente les essences de bois tropicaux, les utilisations recommandées et les fournisseurs qui répondent aux exigences de légalité et de durabilité.

Le site timbertradeportal.com répond aux questions des négociants en bois concernant le commerce légal du bois, la diligence raisonnée, les exigences des pays et l’exportation.

Le fonctionnement du programme marketing Fair&Precious s’appuie sur un positionnement, des engagements, des concepts, des supports, l’implication des bénéficiaires, le développement de partenariats mais aussi des contenus. Vous pouvez nous en dire plus sur la raison de ce programme ? Quelles sont vos attentes à travers ce programme ?

L’avenir des forêts mobilise fortement les relais d’opinion, avec parfois des idées reçues que l’équipe de l’ATIBT et ses partenaires s’emploient à corriger, chaque fois qu’ils en ont l’occasion.

Abattre un arbre parvenu à maturité pour fabriquer une terrasse une fenêtre, une charpente… peut en sauver 1 000 si l’on donne de la valeur à la forêt. Le bois est un matériau renouvelable, pour certains le matériau du 21ème siècle, grâce à ses qualités techniques, à son esthétisme et surtout parce qu’il est renouvelable si les forêts sont bien gérées.
L’analyse du cycle de vie est très favorable au bois, en particulier aux bois tropicaux qui ne nécessitent aucun traitement chimique pour résister à l’eau par exemple.

Nous devons convaincre que la gestion durable des forêts est un rempart à la déforestation et que l’achat de bois certifié FSC ou PEFC-PAFC permet de préserver la faune, la flore et de contribuer au développement économique et social des pays producteurs.

L’ATIBT est très présente sur les médias sociaux, notamment sur votre chaîne YouTube et sur Instagram. Comment s’organise votre communication sur ces réseaux sociaux et quel type d’influence et d’engagement souhaitez-vous recueillir auprès de votre communauté ?

Nous déclinons nos 10 engagements sur les réseaux sociaux y compris sur LinkedIn pour la cible professionnelle, au travers d’exemple concrets : diversification des essences, présentation de la faune de la forêt tropicale, témoignages d’écogardes, de cartographes, actions en matière d’éducation, témoignages et présentation de réalisation en bois…

La publication chaque semaine de la newsletter ATIBT / Fair&Precious est une source de contenu particulièrement appréciable pour l’ensemble de notre communication.

Avez-vous une démarche RSE ? Serait-il possible de l’illustrer avec un exemple concret ? 

L’ensemble du programme est tourné sur la préservation des forêts sur le très long terme, au travers d’un modèle qui lui procure de la valeur par la vente de bois certifié.

Toutes les actions visent à préserver la biodiversité, valoriser les services environnementaux, aider les populations, maintenir et développer le stockage de carbone.

Par exemple, un arbre coupé en forêt qui devient un meuble ou une terrasse continue de séquestrer le carbone. Pendant ce temps-là, la place qu’il a libérée en forêt va permettre à d’autres arbres plus petits de se développer et de séquestrer davantage de carbone.

Enfin, quelles sont vos dernières actualités et souhaitez-vous nous partager quelques annonces à venir ?

Nous avons participé début juin au Carrefour International du Bois à Nantes avec 3 stands : ATIBT, Fair&Precious et Bassin du Congo sur 90 m2 au total.
Ces espaces ont été, selon les organisateurs, les plus animés du salon, grâce à de nombreuses conférences organisées avec des professionnels, des scientifiques, des institutionnels et des ONG.

L’ATIBT a, par ailleurs, monté un groupe de travail pour convaincre la SOLIDÉO qui gère la construction des ouvrages olympiques pour les JO de 2024 de réintégrer les bois tropicaux certifiés, initialement exclus des appels d’offres.
C’est un exemple très instructif de l’a priori négatif sur cette filière où l’amalgame est fait entre les bonnes et les mauvaises pratiques. Exclure les bois certifiés, c’est freiner notre dynamique de sauvegarde des forêts et mettre à l’index des acteurs qui se battent chaque jour contre la déforestation.

Ce chantier des JO est symbolique pour l’ATIBT car il doit inciter les acheteurs publics à donner l’exemple en choisissant le meilleur matériau pour chaque usage.
Nous sommes soutenus par l’Agence Française de Développement et la KfW Allemande, partenaires de la FAO et de nombreuses ONG. Pensez-vous que ces organismes nous soutiendraient si les entreprise Fair&Precious n’étaient pas exemplaires ?

Bien entendu le modèle est perfectible, c’est pourquoi l’ATIBT est en veille permanente pour améliorer les pratiques : ajustement des durées de rotation et des diamètres de coupe en fonction des recommandations des scientifiques, diversification des essences, amélioration de la diligence raisonnée, formation et féminisation des métiers du bois et de la forêt…

Marc Michiels

Marc Michiels

Rédacteur en chef : "Donner la parole à l’autre sous la forme d’un propos est en quelque sorte se donner à lire, comme une part de vérité commune, un accompagnement…" / Retrouvez-moi sur LinkedIn

Vous aimerez aussi

S’inscrire aux alertes de Culture RP, c’est s’assurer de ne rien perdre de l’information mise à disposition sur notre blog.