La relation, plus qu’un engagement, une force ; le réseau, une liberté d’action pour la mise en avant d’actions utiles…

Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook
Interview Pascal Cübb : l’importance d’un bon réseau c’est une force pour convaincre, un rayonnement et une capacité d’influence importante.

#ParoledInfluenceur

Pascal Cübb, CEO/Founder @Sunglasses_fr & @ChatonsdOr, tu es présent sur l’ensemble des médias sociaux pour les 10 ans les chatons d’or, mais aussi avec MyNews, MyAct… Et j’ai l’impression que l’important pour toi c’est de cultiver une proximité sincère avec ton réseau tout en étant en équilibre sur un fil.

Comment tu fonctionnes dans ce monde qui souhaite d’avantage contrôler nos actions même les plus futiles alors que nous le savons les hommes ont toujours été de l’avant, créatifs, en faisant un pas de côté ?

Il y a bien longtemps que je l’ai fait ce « pas de côté »… J’ai toujours eu, d’ailleurs, cette impression de ne pas être dans le moule… d’être « hors cadre ». Ça n’empêche pas l’engagement, la créativité et d’avancer. La liberté et l’indépendance ont un prix mais elles stimulent la prise de risque.

J’aime bien cette citation qui résume ma pensée : « Plus on essaie de rentrer dans le moule plus on finit par ressembler à une tarte »… 

Quelle serait ta définition pour ces mots suivants : Relation / Engagement / Réseau et si tu devais n’en choisir qu’un, ce serait lequel et pourquoi ?

Si je devais en choisir un ce serait l’engagement. 

Le réseau, c’est du one to many.
La relation, du one to one.
L’engagement, c’est toi avec toi même pour les autres. 

Relation : parfois dangereuse, souvent décevante, on ne peut se passer des autres et c’est avec eux qu’on apprend, que l’on progresse, si l’on est curieux de l’autre. 
Réseau : c’est l’aboutissement, après de nombreuses années, de relations de confiance. fortes et durables. La connexion d’un ensemble de liens. 

Comment Burger King et Algeco sont-elles devenues des marques références ?
Écouter le Replay du Webinar

Crois-tu à cette transformation du consommateur en un citoyen-acteur qui permettrait aux marques une co-construction positive pour un monde plus utile, soucieux de la diversité et de l’environnement ?

Je suis un éternel utopiste. Je crois qu’il y a plus de belles choses à trouver chez l’humain que de mauvaises. Il suffit de voyager un peu, et pas forcément très loin, de sortir des grandes villes stéréotypées pour s’en rendre compte. Une minorité de personnes influence la majorité d’entre nous dans leur seul intérêt. C’est à nous de reprendre ce pouvoir. Celui de faire ensemble un monde meilleur.

Encore une citation qui illustre bien ce propos : « Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent faire sans rien dire. » Albert Einstein.

Selon toi, l’importance du réseau peut-il accompagner ce changement de direction, fructifier le mieux vivre ensemble et si oui comment ?

L’importance d’un bon réseau c’est une force pour convaincre, un rayonnement et une capacité d’influence importante.  

Le plus bel exemple, dont j’ai été acteur, c’est cette campagne réalisée pour Mélanie, une jeune femme trisomique qui a présentée la météo sur France 2 en Prime Time. C’était pendant les élections présidentielles de 2017. 

L’utilisation de mon réseau a permis d’amorcer l’incroyable engouement, au niveau national et bien au delà, qui a suivi pour cette opération. 

La mise en action de ce réseau a permis de crédibiliser et d’influencer immédiatement de nombreux influenceurs qui ont eux-mêmes touchés encore plus large, pour atteindre et interpeller, en quelques jours seulement, tous les médias. 

Résultat : en partant de zéro, on a permis à Mélanie, en deux semaines à peine, de réaliser son rêve. 

Comment Burger King et Algeco sont-elles devenues des marques références ?
Écouter le Replay du Webinar

Quelles sont pour toi les deux marques qui ont réussis cette transformation de notoriété ou pas et qui sont toujours aussi proche de leur public ?

Aucune idée…. Hahaha! In motion… 🙂

Enfin, j’aimerai avoir ton avis sur l’importance ou non du marketing d’influence, la révolution des médias sociaux face à la presse. Allons-nous vers un autre modèle, où la vie serait-elle devenue si complexe que l’ailleurs tout comme les relations font parties du voyage ?

Je l’ai vécu à plusieurs reprises. Les médias sociaux ont un impact important sur nous mêmes et sur les médias dits historiques. Et ce, à double titre. 

Premièrement, il est fréquent de voir démarrer une « information » sur les réseaux.

Si cette information prend de l’ampleur elle est largement commentée par les utilisateurs et repérée par les médias. Si l’engagement et l’audience montent rapidement, il est certain que les médias « historiques » s’emparent du sujet.

Cette même information revient sur les réseaux avec le partage des publications de ces médias qui l’ont traitée. La boucle est bouclée. Ça va très vite… et on passe à une autre information très rapidement aussi. 

Deuxièmement, il y a une interdépendance forte entre les plateformes et les médias. 

L’audience de ces derniers provient de plus en plus de ces plateformes où sont partagés leurs contenus. 

Une émission Télé peut faire plus d’audience sur une page Facebook ou sur YouTube que sur le média lui même le jour de sa diffusion. 

Les plateformes ont besoin aussi d’être alimentées par ces contenus de qualité. Elles les poussent, les mettent en avant. Elles financent même, pour certaines, les rédactions des grands médias et même des plus petits. Elles leur donnent de l’espace pour diffuser plus largement leurs contenus. 

On peut se poser la question : que seraient devenus les réseaux sociaux sans l’arrivée des contenus des médias historiques? 

Ils seraient restés des « réseaux » et non des « médias sociaux », selon moi. 

Vers où allons nous? 

Je n’en ai aucune idée précisément. 

Ce que je constate, ayant connu dès leur arrivée et beaucoup utilisé professionnellement ces plateformes, c’est que cet incroyable espace pour notre liberté d’expression s’est transformé depuis quelques années en ring de boxe qui nous opposent. 

De plus, nous y sommes surveillés, contrôlés et, nous l’avons découvert aussi, manipulés. 

Viendra peut être le jour où la redistribution de cet immense pouvoir sera    envisagé… 

Marc Michiels

Marc Michiels

Rédacteur en chef : Donner la parole à l’autre sous la forme d’une tribune, une interview est en quelque sorte se donner à lire, comme une part de vérité commune… / Retrouvez-moi sur LinkedIn

Vous aimerez aussi

S’inscrire aux alertes de Culture RP, c’est s’assurer de ne rien perdre de l’information mise à disposition sur notre blog.