Transformer l’engagement des collaborateurs à distance 

Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook
Tribune Virgile Loisance DG et fondateur d’Emeraude escape game : L’engagement des collaborateurs se manifeste selon leur degré de collaboration.

#JaimeLaCom

Après un an de crise sanitaire, le télétravail, encouragé par les employeurs, devient une réalité. Cette nouvelle façon hybride de travailler s’impose à travers le monde et oblige toutes les structures, grandes comme petites, à se réinventer et continuer à livrer des résultats malgré la distance entre les collaborateurs. Il y a quelques années encore, nous étions frileux à l’idée du télétravail, synonyme du “trop de libertés” et d’efforts d’organisation additionnels. Aujourd’hui, cela n’est plus le cas, la distance physique et géographique entre collaborateurs se démocratise tout en présentant des opportunités et des risques.  

Des risques liés à la distance, mais surtout des opportunités 

Lorsque Twitter a annoncé permettre à tous ses salariés de télétravailler indéfiniment en 2020, un afflux d’entreprises a adopté la même décision dans la foulée. Notamment Facebook, Square et Shopify. Google a même signalé des économies à la hauteur de 268 millions de dollars américains grâce au télétravail depuis l’an dernier. De plus, la diversité géographique s’inscrit dans la durée et permet une internationalisation des équipes et des points de vue. Ces récentes opportunités ont permis de rassurer les employeurs vis-à-vis du télétravail et donc de démocratiser cette pratique, devenue aujourd’hui la règle au sein des entreprises.  

Les risques liés à cette nouvelle organisation du travail sont réels et ne peuvent être surmontés que par la transformation de l’engagement de tous les collaborateurs, qu’ils soient en présentiel ou à distance.

Cependant, la dernière année nous a permis de découvrir une pléthore de formats et d’outils de communication. Ces différents formats et outils peuvent être classés selon le degré d’engagement nécessaire de la part de tous les participants. Dans ce cas, on parle d’une hiérarchie de l’engagement collaboratif, qui a pour but de transformer le niveau de collaboration d’une simple information reçue à l’engagement total de la part de tous. 

Baromètre : Marketing de l’engagement, nouvelle stratégie de marque ?
Voir le webinar

Créer le lien à travers la communication, le garder grâce à l’interaction  

Le flux d’information va souvent dans un seul sens lorsqu’il s’agit de formats de communication digitaux (réunions Zoom, webinars avec une centaine de participants, messageries, etc.). Or, la réelle opportunité est d’encourager chaque collaborateur à interagir d’une façon plus active avec le contenu. Les équipes doivent pouvoir co-construire le flux d’information et œuvrer pour un flux d’interaction collectif où chaque individu est capable de participer activement à la conversation.  

Les réunions interactives, le streaming participatif et les ateliers font partie des formats plus proactifs que les simples réunions ou les webinars, qui ne nécessitent aucun engagement de la part des participants, seulement une attention passive.

L’attention des participants doit donc être retenue grâce à des tactiques de communication efficaces et dynamiques. 

Un autre niveau de collaboration est atteint grâce aux outils de travail collaboratifs qui ont connu un réel succès : la coédition, la collaboration, la co-modification, etc. De Slack à Trello, en passant par ClickUp et Figma, ces outils permettent à chaque collaborateur de participer activement aux projets et aux discussions grâce à une parole et une action libérées et instantanées.  La productivité au travail se voit accrue et ces phénomènes sont rapidement adoptés par la grande majorité des entreprises.  

D’un point de vue social, l’outil de communication efficace qui a été utilisé cette dernière année est le Happy-hour Zoom. Des conversations sérieuses, et moins sérieuses, s’établissent entre les collaborateurs afin de favoriser l’adhésion d’équipe et le sens d’appartenance au groupe. Malgré l’utilité et la pertinence de ce format, il ne favorise pas la collaboration active entre les équipes, car il se contente de fortifier les liens personnels sans pour autant contribuer au développement de l’entreprise et de ses enjeux. Pour cela, les Happy-hour Zoom/Teams doivent rester au cœur des interactions virtuelles entre collaborateurs sans pour autant miser tout le capital RH de team building dessus.  

Baromètre : Marketing de l’engagement, nouvelle stratégie de marque ?
Voir le webinar

L’engagement des collaborateurs se manifeste selon leur degré de collaboration 

En parallèle, les jeux en ligne (et notamment les formats multijoueur) ont connu un réel bond dans leur utilisation car ils permettent un engagement collectif, peu importe l’emplacement géographique des joueurs. Ce niveau de participation supérieur est appliqué ainsi en entreprise grâce aux activités de team building virtuelles, les quiz, trivias, etc.  

D’après une étude menée par Emeraude Escape, 54% des répondants ont participé à une activité sociale virtuelle depuis le début de l’épidémie. Or 44% des répondants souhaiteraient privilégier une activité collaborative de jeu virtuel. Parmi ces répondants, 62% trouvent l’idée du jeu en entreprise “ludique”, et aussi “captivante” pour 51% d’entre eux. Ces chiffres démontrent un réel engouement de la part des collaborateurs pour des formats de jeu et d’activité plus immersifs, collaboratifs et ludiques. Les employés sont nombreux à vouloir continuer à avoir des événements avec un challenge. 89% parmi les salariés sondés souhaitent des événements avec de la concurrence ou de l’immersion. Et 72% souhaitent que leur entreprise gamifie les formations afin de favoriser la communication. 

Les activités collaboratives virtuelles (jeux, séminaires, escape games, championnats, concours, etc.) permettraient de stimuler la coopération et l’entraide entre collaborateurs et cultiver le sentiment d’appartenance à l’entreprise tout en augmentant le bien-être des collaborateurs dans un contexte de divertissement. À ce niveau de collaboration, l’engagement des salariés est transformé malgré le télétravail et les distanciations imposées.  

Pour cela, il faudra appliquer toutes les étapes de la hiérarchie proposée afin d’atteindre le stade de l’engagement total. Il s’agit de l’étape de participation, d’interaction, de proactivité et de coopération, toutes les notions favorisant donc l’intégration d’équipe et, par la suite, la croissance de la performance au sein de l’entreprise.  

Marc Michiels

Marc Michiels

Rédacteur en chef : Donner la parole à l’autre sous la forme d’une tribune, une interview est en quelque sorte se donner à lire, comme une part de vérité commune… / Retrouvez-moi sur LinkedIn

Vous aimerez aussi

S’inscrire aux alertes de Culture RP, c’est s’assurer de ne rien perdre de l’information mise à disposition sur notre blog.