Parce que la publicité peut aussi être vertueuse, découvrez la campagne engagée de la semaine : l’exemple de santé Publique France et sa nouvelle campagne “la bonne santé n’a rien à voir avec l’alcool”.

Partager sur :

Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook
Tribune Frédéric Cantat, Pilote de la transformation, Direction des programmes et de l’appui aux politiques publiques IGN : Pour l'Adetem le marketing est une [des] fonction[s] de l'entreprise dont le rôle est d'assurer le futur de celle-ci.

Partager sur :

Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook

Les recos de Culture RP

Les priorités des journalistes ont-elles changées ? 2 années de pandémie ont-elles fait émerger de nouvelles sources d’informations et quelles sont leurs attentes face aux communicants ? Éléments de réponse dans l'étude que Cision vient de sortir …
Où en sont les marques en matière d'engagement ? Le mouvement s'accélère-t-il et comment les entreprises s'organisent-elles ? Les critères ESG s'imposent-ils ? Éléments de réponse dans le replay du webinar …

Tous les mardis de 12h00 à 12h30 : Culture RP en public sur

Twitter Spaces !
Créativité RP : Etre original pour devenir visible ? Faut-il être audacieux, impertinent et original pour jouir d’une visibilité médiatique ? L’Observatoire des RP de l’Argus de la presse publie un ouvrage sur ce thème qui anime chaque jour les professionnels de la communication et des médias.

Partager sur :

Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook
Créée en 2006, Patrimoine TV est la première web TV financière française. Fondée sur un pari (l’avènement de la vidéo sur le net) et très innovante, axée sur la mise en valeur des acteurs de la finance, cette web TV pas comme les autres s’est rapidement imposée comme un média incontournable du secteur. Bodgan KOWAL, Rédacteur en Chef, Responsable du pôle audiovisuel de Patrimoine TV, nous éclaire sur la ligne éditoriale de ce média atypique. Quel est le positionnement de Patrimoine TV et quelle est son audience ? Nous interviewons et faisons réagir les principaux acteurs du monde de la finance, de l’assurance-vie et de l’Asset Management. Nous réalisons des émissions en studio et des reportages tournés en France et à l’étranger, disponibles selon les cas en version gratuite ou payante. Ayant une expérience de la presse écrite et de la télévision, j’ai eu dès 2006 la certitude que la vidéo prendrait une place conséquente sur le web ; A l’époque, les connexions n’étaient pas excellentes et nous avons pris le risque de créer de toutes pièces des formats innovants dans l’univers des médias financiers. Bien que la finance française soit un milieu assez restreint, 30 000 acteurs environ, nous enregistrons une moyenne de 120 000 connexions mensuelles et nos vidéos sont très reprises. Nos principaux auditeurs sont aujourd’hui les gérants de fortune, banquiers, assureurs, journalistes financiers, étudiants… Il est capital pour nous d’humaniser la finance grâce à la vidéo. Notre marque de fabrique consiste à mettre en valeur nos invités, notre plateau, et de fournir un important travail préparatoire sur les sujets que nous traitons, dans un souci d’intégrité et de transparence vis à vis de notre audience.

Partager sur :

Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook
Sandrine Giraud, Responsable du Pôle Contacts Médias Rayonner dans ses RP grâce à un réseau de contacts médias bien ficelé Depuis toujours, contacter les journalistes, pigistes, présentateurs, est devenu chose aisée mais leur réceptivité aux messages qui leur sont adressés a évolué en proportion. Surinformés, parfois à saturation, ils délaissent autant les communiqués de presse qui ne les concernent pas que ceux véhiculant des messages trop commerciaux. Aujourd’hui plus que jamais, les journalistes doivent être compris et reconnus pour ce qu’ils sont. Parfois simultanément pigistes et blogueurs, souvent animateurs et chroniqueurs il faut intégrer la connaissance de l’individu pour assurer la reprise de sa communication et démultiplier sa visibilité dans les médias. De plus, il est essentiel de contacter les journalistes en leur adressant des actualités qui les concernent. Ne pas considérer leur spécialité rédactionnelle c’est prendre le risque de ne pas être repris et d’essouffler le journaliste. La « connaissance du journaliste » est donc capitale. Réussir à engager un vrai dialogue avec lui et maintenir le contact est essentiel pour marquer sa différence et faire preuve d’une réelle valeur ajoutée.

Partager sur :

Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook
Anne Taudin, Responsable des services Créatifs et Digitaux Lewis France Quels sont les effets de l’irruption du Web social sur la communication ? Selon les résultats de notre récente étude visant à mieux identifier les attentes des directeurs marketing et communication (voir post), les annonceurs misent aujourd’hui à la fois sur les relations publiques (43,9%) et les réseaux sociaux (40,2%) pour bâtir leur stratégie de communication de marque. Le Web social s’impose incontestablement comme le nouvel axe privilégié de communication par les professionnels du secteur. Coordonner sa stratégie pour inclure le Web social reste toutefois problématique pour les entreprises : comment segmenter sans cloisonner, intégrer son approche ou unifier sa démarche sans affaiblir son impact et surtout qui impliquer en interne et à l’externe ? De nombreuses pistes peuvent être explorées par l’entreprise selon son ADN, sa philosophie et son organisation. Le Web social, c’est avant tout l’échange et le dialogue immédiat, permanent et interactif avec ses communautés. Il s’agit d’être à leur écoute, de les comprendre, partager leurs valeurs. La communication se fait en conséquence en privilégiant qualité, pertinence et franchise. Pour un bon référencement, une marque doit également être explicite et omniprésente. C’est pourquoi le contenu est roi.

Partager sur :

Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook
Didier Chevalier Directeur Commercial et Marketing de l’Argus de la presse « Créativité RP : Être original pour devenir visible » Pourquoi la question de la créativité dans les relations publiques s’impose-t-elle si fortement aujourd’hui ? Est-ce un effet de mode ? Est-ce la traduction de la volonté de quelques uns de se démarquer ? Ce mouvement emporte-t-il des changements dans les relations entre annonceurs, agences, médias et le public ? Autant de questions que nous avons souhaité voir abordées dans le cadre du Programme Culture RP à l’Argus de la Presse, au point d’en publier une étude en donnant la parole aux acteurs de la communication. Au fil des différents échanges que nous avons avec nos partenaires, il ressort des tendances, des vérités du moment, rien d’absolu bien évidement. L’encombrement médiatique impose aux marques de se distinguer, ce qui ne veut pas dire parler plus fort que les autres dans ce brouhaha, mais plutôt différemment, porter une originalité. C’est là que les difficultés commencent, mais se rendre visible en passe par là. La recherche de l’originalité va naturellement donner de l’importance à la forme au détriment du fond, on va donc véhiculer des valeurs en plus de l’information; autant que ce soit celles de la marque, de l’organisation qui porte cette marque. Peut être sommes-nous en train de dire finalement que c’est une façon de créer de l’échange avec le public? Les médias sont partie prenante à cet échange. Ce que nous pouvons attendre de cette collaboration c’est que les valeurs communiquées soient diffusées pour accompagner l’information.

Partager sur :

Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook

S’inscrire aux alertes de Culture RP, c’est s’assurer de ne rien perdre de l’information mise à disposition sur notre blog.